Arès dieu grec de la guerre


Arès est le dieu grec du massacre et de la bataille

Le dieu Arès est le fils de Zeus et de Héra, il était Dieu de la guerre. Il aimait la guerre, les massacres et la bataille et les Grecs ne l'aimaient pas.


Les Grecs lui donnaient le nom de Dieu des larmes. Même sa Mère ne l'appréciait pas parce qu'il prenait le parti des Troyens. Il est détesté des autres dieux et même de Zeus son Père.

On dit que sa soeur Aphrodite est la seule à lui témoigner de l'affection, on ajoute même qu'il était son amant. Le mari d'Aphrodite ayant été averti de l'adultère de sa femme tendit in filet au-dessus de leur lit et captura les deux infidèles et les exposa à la dérision de tous. De cette union naquirent deux frères jumeaux, Déimos et Phobos.

Ses fils Déimos, Phobos, et Ényo l'accompagnent dans ses combats. Sa soeur Éris fait partie du groupe elle aussi. Il communiquait à ses soldats sa violence et sa virulence au combat.

Athéna déesse de la guerre, courageuse et fine stratège lui tendra plusieurs pièges. C'est ainsi qu'il fut enfermé dans un pot de bronze pendant treize mois par les Géants et dont Hermès le délivra. Il tenta de tuer Athéna en lui lançant son javelot, mais Athéna protégée par son bouclier l'assomma avec une pierre.

Arès eut de nombreux enfants avec différentes personnes. Il eut beaucoup d'amantes parmi les mortels qui donnèrent naissance à des enfants violents qui agressaient les voyageurs et les pèlerins.

On lui a consacré le vautour et le chien comme emblèmes. Chez les romains, il est le dieu Mars.